Pourquoi devriez-vous emmener votre nourrisson chez l’ostéopathe ?

Osteopathie nourrisson

 

Dans nos articles précédents, nous avons évoqué les bienfaits de l’ostéopathie pour les sportifs et les femmes enceintes, mais il faut garder à l’esprit que cette médecine douce peut aussi soulager les maux des bébés. Trop peu de personnes sont informées quant aux manipulations exercées par les ostéopathes et craignent de voir leur enfant, encore fragile et vulnérable, retourné et craqué dans tous les sens, comme on peut le voir sur la plupart des forums pour (futures) mamans. Cet article est fait pour vous rassurer, prenez donc le temps de le lire, souffler un peu et envisager de faire soigner votre nourrisson par un ostéopathe.

 

L’ostéopathe cherche le problème à la source

Avant toute chose, il faut savoir qu’un bébé est exposé à différentes contraintes avant même l’accouchement, ce qui se manifestera assez rapidement dès ses premiers mois. Ces tensions trouvent leurs origines dans cette liste non-exhaustive :

  • Mauvaise posture in utero (manque de place, par exemple) ;
  • Accouchement compliqué : trop long, trop rapide, déclenché, retardé, par césarienne, etc.

Quoi qu’il en soit, il est possible que le nouveau-né ait souffert, et que sa souffrance se traduise par des pleurs ou cris excessifs. Il faudra donc songer à consulter un ostéopathe, pour les diverses raisons que nous évoquons ci-dessous.

 

Pourquoi consulter un ostéopathe pour son bébé ?

« Ce n’est pas la taille qui compte ». Les bébés ont autant le droit de bénéficier de l’aide que peut apporter l’ostéopathie que les plus grands, et les résultats obtenus sont par ailleurs souvent édifiants, comme en parle cet article paru dans l’Express ! En emmenant rapidement votre nouveau-né chez le thérapeute, vous lui permettrez d’éviter des ennuis comme :

  • des reflux gastro-œsophagiens ;
  • des troubles du comportement (hyperexcitabilité par exemple) ;
  • des troubles du sommeil ;
  • des déformations crâniennes et plagiocéphalies (aplatissement d’une partie du crâne) ;
  • des coliques et autres troubles digestifs ;
  • un canal lacrymal obstrué (provoquant des écoulements au niveau des yeux) ;
  • des torticolis congénitaux.

 

► Consulter un Ostéopathe Oostéo ◄

 

En grandissant, notamment lorsqu’il apprend à marcher, les chutes ou chocs au niveau de la tête de l’enfant peuvent conduire les parents à consulter un ostéopathe. Qu’ils se rassurent, nous allons évoquer les techniques de manipulation utilisées par les thérapeutes sur les nourrissons et les enfants en bas âge.

 

Comment l’ostéopathe manipule-t-il le bébé ?

La séance débute de façon « classique », c’est-à-dire comme pour les adultes, à savoir par un interrogatoire durant lequel l’ostéopathe va recueillir un nombre important d’informations concernant le bébé, l’accouchement ainsi que les troubles repérés par les parents.

Une fois allongé sur la table d’ostéopathie, ou assis contre lui, l’ostéopathe posera avec douceur sa main sur le bambin et procédera à une batterie de tests et de manipulations très douces. Il placera bien entendu sa main au niveau du crâne du bébé pour évaluer son MRP (mécanisme respiratoire primaire).

Les méthodes employées par les ostéopathes peuvent varier, mais ils ont le plus souvent recours à l’ostéopathie tissulaire, durant laquelle ils positionneront une main au niveau du bassin et l’autre au niveau du crâne du nourrisson, et suivront les mouvements des tissus de l’enfant. Les mouvements reprennent finalement jusqu’à la libération complète des tensions.

 

La réaction des bébés à l’ostéopathie

Les enfants n’aiment pas qu’on leur pose la main sur la tête, et ils réagissent parfois en pleurant lorsque l’ostéopathe les manipule. Néanmoins, l’approche du praticien est totalement indolore. Il faut savoir que si le bébé pleure, c’est probablement parce qu’il a une meilleure perception des tensions qu’il ressent quotidiennement.

Il est donc possible de le distraire en jouant avec lui par exemple, mais en aucun cas le bébé ne sera immobilisé. Certains enfants plus inquiets que d’autres pourront être soignés directement dans les bras des parents, mais il est conseillé de le laisser « aux mains » de l’ostéopathe.

 

Pour finir, retenons donc qu’il n’est pas rare d’entendre les bébés pleurer au cours d’une séance. Cela ne doit pas provoquer la panique ni l’inquiétude des parents, car l’ostéopathe n’emploie que des techniques adaptées aux bébés. Votre praticien sait pertinemment ce qu’il fait. Il ne faut donc pas hésiter à le questionner avant la séance en cas de doute, afin que celle-ci se déroule dans des conditions optimales. Notons également qu’il existe des moments de la journée plus propices que d’autres pour consulter un ostéopathe pour son nourrisson, notamment après manger et dans les phases de repos (d’apaisement). Au contraire, les dernières heures du jour sont des moments où les nourrissons pleurent plus. Veillez également à ne pas oublier le carnet de santé de votre enfant, qui peut être d’une précieuse aide pour votre thérapeute. Les mamans peuvent elles aussi consulter après leur accouchement afin de se remettre au plus vite et de favoriser une bonne rééducation du périnée.

 

► Consulter un Ostéopathe Oostéo ◄

 

Oostéo vous recommande :

Julien Tallone – Ostéopathe à Saint-Brieuc – 02 57 24 02 23

Patrick Normand – Ostéopathe à Auray – 02 78 94 00 34

Autres publications à découvrir...