Ostéopathie équine et canine

Osteopathie cheval


En ce début d’année 2016, nous nous penchons sur l’ostéopathie animale, et plus particulièrement équine et canine. Macha Vuillard, ostéopathe à Illzach (Haut-Rhin, Alsace) et membre du réseau Oostéo nous gratifie d’une interview riche en apprentissage et en émotions.

Oostéo : Bonjour Macha, dans un premier temps, pouvez-vous vous présenter ? 
Macha Vuillard :
Bonjour, Macha Vuillard, ostéopathe D.O (humain, équin et canin). Je suis diplômée en ostéopathie d’Isostéo Lyon, puis j’ai enchaîné avec une formation à temps partiel en ostéopathie équine et canine, à l’AEOEC (académie européenne d’ostéopathie équine et canine), qui s’est étalée sur 3 ans, et qui s’est soldée par deux certificats en ostéopathie animale.
Je suis installée sur Illzach (dans le Haut-Rhin, en Alsace), où je reçois essentiellement mes patients humains. Je me déplace sur le lieu de vie de l’animal pour les consultations en ostéopathie animale.

Oostéo : Pourquoi avoir choisi cette vocation ? Pratiquez-vous l’équitation ?
Macha Vuillard : 
J’ai toujours voulu faire un métier en interaction avec les animaux. Les chevaux sont ma passion depuis mon plus jeune âge et en effet, je pratique l’équitation depuis longtemps maintenant. Connaissant l’ostéopathie humaine, suite à mes régulières visites chez un ostéopathe durant mon enfance,  et souhaitant soulager les animaux de leur douleur, je me suis naturellement orientée vers l’ostéopathie.

Après le bac, j’ai fait une année en ostéopathie animale dans une autre école qui forme les bacheliers à cette pratique. Cependant, la formation ne répondait pas suffisamment à mes attentes, je me suis donc orientée vers un diplôme en ostéopathie humaine, en gardant l’objectif en tête de devenir ostéopathe équin et canin par la suite.

Oostéo : Quelle différence avec l’ostéopathie sur les humains ?
Macha Vuillard :
La grande différence se situe dans le langage : les animaux ne parlent  pas. Et surtout, ce ne sont pas eux qui demandent une consultation, ce sont leur propriétaire ou soigneur,  il faut donc se fier à leurs dires quant au motif de consultation, puisque ce sont eux qui les connaissent le mieux.

En tout premier lieu, il faut se présenter à l’animal : caresser l’encolure du cheval, laisser le chien nous renifler la main.
Ensuite, il faut l’autorisation de l’animal pour le traiter (s’il ne se laisse pas faire, c’est qu’il n’est pas d’accord). En effet, en cas de douleurs importantes, il peut y avoir de l’appréhension de la part de l’animal, il sera donc moins enclin à se laisser toucher. Il faut être très patient, et ne pas s’énerver, un animal a aussi ses humeurs!

Par la suite, je demande aux propriétaires/soigneurs d’observer les réactions de l’animal dans les jours, semaines qui suivent pour qu’ils me tiennent  au courant de l’évolution de celui-ci.
Il y a également des similitudes avec les consultations en ostéopathie humaine, car le schéma de la consultation est très similaire (interrogatoire, observation, palpation, tests, traitement et conseils). De plus, je n’hésite pas à réorienter si j’estime qu’il faut l’intervention d’un spécialiste  (vétérinaire, maréchal ferrant ou dentiste équin). Je donne aussi des conseils quant à la suite de la séance (exercices particuliers, repos, …)

Oostéo : Pratiquez-vous des séances d’ostéopathie équine en compétition (courses de chevaux, …) ?
Macha Vuillard :
Non, actuellement je ne le fais pas mais il faut garder à l’esprit que certains animaux sont considérés comme des athlètes, tels que les chevaux de sport, de course ainsi que certains chiens qui font des disciplines canines (agility, mondioring, cani-cross…) et sont soumis à des entraînements réguliers ainsi qu’aux compétitions. Ils peuvent avoir le même suivi ostéopathique que les sportifs « humains ».

Osteopathie chien

Oostéo : Comment réussir à rassurer un animal qui s’apprête à être examiné par un ostéopathe ? Y a-t-il parfois des manifestations violentes ? Au point d’interrompre la consultation ?
Macha Vuillard :
En premier lieu, la présence du propriétaire ou du soigneur est obligatoire et primordiale pour l’animal. Il lui faut un référent, une personne qu’il connaît. Il est plus rassurant pour eux de rester dans un lieu familier. Le thérapeute se doit d’être patient et persévérant.  J’adapte mes techniques en fonction de l’état d’anxiété de l’animal et de sa réactivité, certaines races sont plus nerveuses de nature que d’autres (cheval de course et cheval de trait, par exemple).

En effet, un chien peut mordre et un cheval peut botter. C’est pourquoi l’ostéopathe doit être vigilant et se mettre au maximum en position de sécurité pour minimiser l’impact d’une morsure  (présence du propriétaire à la tête du chien pour le rassurer) ou d’un coup de sabot. La première chose que l’on m’a apprise en formation d’ostéopathie équine a été comment prendre correctement un sabot (ce que je ne faisais pas bien, malgré mon passé de cavalière). Si je me rends compte que le chien est mordeur, je n’hésite pas à mettre une muselière.

Il peut m’arriver d’interrompre une consultation. En effet, si l’on m’appelle pour un équidé dit débourré (dressé), et que celui-ci ne se laisse pas approcher et que je constate qu’il n’est pas habitué à l’homme, (un équidé est une proie dans la nature, il a donc gardé ses instincts de proie: fuite ou attaque en cas de danger), je demande aux personnes de me rappeler quand il se laissera attraper au pré, et qu’il se laissera brosser dans le calme car le risque d’accident est trop important.

Oostéo : L’animal est-il « reconnaissant » en fin de séance ou lors des consultations futures ? (ne manifeste plus d’opposition, gratitude, etc.) ?
Macha Vuillard :
Souvent, à la fin d’une consultation, l’animal peut s’endormir, bailler, mâchouiller, ce qui indique un relâchement global.
Parfois, un chien timide de prime abord, peut venir me réclamer des caresses pendant que je parle avec son propriétaire, j’ai le droit parfois à des séances de léchouilles à la fin du traitement. Certains chiens m’accueillent à la porte lors d’une deuxième consultation.
Pour les chevaux, parfois, pendant la consultation, ils tournent la tête, et me gratifient de petits mordillages (grooming) sur le bras, ou le dos (signe d’appréciation et d’amitié, ils font ça entre eux au pré).

► Consulter un Ostéopathe Oostéo ◄

Nous remercions Macha Vuillard de nous avoir accordé de son temps pour cette interview. Nous vous recommandons de consulter son site et la contacter au 03.89.31.93.90.

 

Autres plublications à découvrir...