Mâchoire bloquée : l’ostéo peut vous aider

machoire osteopathie

Savez-vous que l’on effectue environ 10 000 mouvements par jour au niveau de cette articulation?
Pour parler, pour bailler, pour mastiquer, pour boire ou encore pour rire, ces articulations qui fonctionnent en synergie sont pratiquement constamment en mouvement !
Notre mâchoire a donc l’habitude de travailler, alors pourquoi peut-il vous arriver d’avoir mal, d’avoir l’impression que la mâchoire est tendue, voire bloquée, ou encore de l’entendre craquer?
On vous explique tout ! Et on vous dit comment l’ostéopathie peut vous aider !

 

Par définition, votre mâchoire est l’ensemble des deux arcs osseux de la bouche, dans lesquels sont implantées vos dents : en bas l’os mandibulaire et en haut l’os maxillaire. De chaque côtés du visage, près des oreilles on retrouve deux articulations (une à droite et une à gauche) appelées “articulations temporo-mandibulaire” ou encore “ATM”. Ces dernières unissent alors la mandibule à un os du crâne appelé temporal.

 

Petit rappel anatomique pour mieux comprendre vos douleurs :

 

L’ATM est une articulation dite bicondylaire (ou synoviale). C’est la seule “vraie” articulation de la tête et aussi une des plus complexes ! Elle met en lien la fosse mandibulaire et le tubercule articulaire de l’os temporal. Ces deux surfaces articulaires ne concordent pas, un disque articulaire bi-concave et fibro-cartilagineux leur est interposé. Ce disque empêche les frottements et absorbe l’énorme pression générée pendant la mastication et la distribue dans l’espace articulaire.
De plus, beaucoup de muscles et de ligaments vont se rattacher à la mâchoire.
Lorsque toutes les composantes de la mâchoire fonctionnent en harmonie, l’ATM va exercer des mouvements de roulements/glissements qui vont nous permettre d’effectuer  :

la propulsion ou la rétro-pulsion : menton en avant ou en arrière

l’abaissement ou l’élévation : ouverture ou fermeture de la bouche

la diduction : mouvement de latéralité droit ou gauche

 

Nous pourrons alors mastiquer, parler, bâiller, bref, utiliser notre mâchoire de façon appropriée !

S’il y a manque de coordination entre les deux articulations, le disque articulaire peut être déplacé ou endommagé et empêcher le fonctionnement normal et harmonieux. On parle alors de dysfonction ou troubles de l’articulation temporo-mandibulaire.

 

► Consulter un Ostéopathe Oostéo ◄

 

Les causes de douleurs au niveau de la mâchoire : 

 

Les causes des problèmes aux ATMs sont multiples ou multifactorielles.

Voici quelques exemples de causes possibles :

–       la prédisposition (plus commune chez les femmes entre 20 et 50 ans)

–       les traumatismes : un accident ou coup à la mâchoire ou au visage peut fracturer la mâchoire ou endommager le disque articulaire (luxation discale par exemple) et ainsi affecter les ATMs

–       le trismus : le fait d’avoir pour habitude de serrer la mâchoire :  la contraction des muscles de façon répétitive peut causer des spasmes musculaires occasionnant de la douleur

–       le bruxisme : le grincement des dents, souvent de façon inconsciente pendant le sommeil, peut produire des forces plus grandes que la normale et contribuer à la douleur

–       le stress et les tensions psychologiques

–       l’hérédité, les anomalies congénitales ou de développement

–       les pathologies, les maladies : arthropathie, maladies dégénératives des articulations, le syndrome d’algo neuro dystrophie (SADAM) etc…

–       les problèmes dentaires : les déplacements dentaires suite à la perte d’une dent ou l’obturation trop haute,  peuvent causer une mauvaise relation des dents et affecter les articulations

–       les malocclusions importantes : malposition des dents, interférences fonctionnelles occasionnant une déviation des mâchoires

–       les troubles ou les problèmes de posture

–       les appareillages dentaires

 

► Consulter un Ostéopathe Oostéo ◄

 

Les symptômes que l’on peut ressentir au niveau de la mâchoire : 

 

Les douleurs à la mâchoire peuvent être ou non accompagnées d’autres symptômes.
Ces derniers peuvent être multiples. Nous vous en donnons un échantillon pour les plus fréquents :

–       muscles de la mâchoire sensibles

–       sensation de craquement/ crépitement/ frottement dans l’articulation lors de l’ouverture de la bouche ou pendant la mastication

–       douleur lancinante en avant de l’oreille

–       inconfort et douleur qui peuvent irradier dans le cou et les épaules

–       ouverture limitée de la mâchoire et rigidité lors de l’ouverture de la bouche

 

La douleur à la mâchoire peut ne pas se manifester toute la journée. Il est fréquent qu’elle apparaisse le matin au réveil ou après une période de stress. Elle peut encore apparaître et disparaître à intervalles plus ou moins réguliers. D’autres symptômes peuvent être associés ou pas avec les tensions de la mâchoire. Par exemple, des maux de tête, des acouphènes, des troubles auditifs, une sensibilité à certaines dents ect…

 

En quoi l’ostéopathie peut être efficace sur les troubles de la mâchoire ?

 

Il est important de rappeler qu’une des principales règles de l’ostéopathie est de prendre en compte la globalité du patient. Votre ostéopathe prendra donc en charge tout votre corps, dans son ensemble, et pas que, pour ici, votre mâchoire.

Tout d’abord, à l’observation l’ostéopathe sera attentif à votre posture car votre mâchoire constitue un des pivots postural les plus important. Une asymétrie de la position de votre mâchoire, même minime, entraîne la contraction de certains de vos muscles et, par répercussion, peut entraîner des douleurs au dos, des maux de tête, des vertiges, des douleurs d’épaules, et tous les autres symptômes cités plus haut.  A l’inverse, un déséquilibre au niveau de vos membres inférieurs, de votre bassin ou de votre colonne peut se répercuter au niveau de la mâchoire, via les chaînes musculaires notamment.
Ne soyez donc pas surpris si votre ostéopathe se concentre sur votre bassin et votre colonne !

De plus, votre ostéopathe regardera l’état de votre émail dentaire. Il peut être affecté à cause de grincements des dents la nuit (si c’est le cas votre conjoint, ou conjointe, pourra aussi en témoigner…) et engendrer des tensions au niveau de votre mâchoire. Par ailleurs, votre ostéopathe peut proposer de prendre contact avec un dentiste pour un bilan complémentaire.

A la palpation, il n’est donc pas rare de retrouver alors certaines tensions au niveau des régions douloureuses mais surtout, des contractions bien au dessus de la normale au niveau de la mâchoire.
Le travail de l’ostéopathe consiste donc à normaliser les tensions au niveau de la mâchoire et à soulager les adaptations musculaires posturales telles que les cervicalgies, les dorsalgies, les douleurs d’épaules ect…

En quelques séances on peut alors voir une nette amélioration des douleurs et une ré-harmonisation complète de la mâchoire et du corps. Avec des techniques douces et adaptées (crânienne, tissulaire, fasciales, myotensives, articulaires ect…), votre ostéopathe devra donc œuvrer afin de permettre un retour à l’équilibre des structures impliquées pour retrouver une harmonie de fonctionnement et permettre le rétablissement maximum des différentes régions douloureuses (locales ou à distance) qui ont souvent amené à consulter en premier lieu.

 

► Consulter un Ostéopathe Oostéo ◄

 

L’équipe d’Oostéo remercie Mélanie Achache, ostéopathe D.O. diplômée de l’IDO, pour cet article.  Pour une consultation, n’hésitez pas à contacter Mélanie Achache – 3 rue Friant, Paris 14° (métro Alésia) – au 06.62.39.52.26.

 

Autres plublications à découvrir...