Pourquoi faire appel à votre ostéopathe en cas de régurgitation du nouveau-né ?

bebe nourrisson rgo osteopathie osteopathe

Votre nouveau collègue arrive chaque matin au bureau avec des tâches blanchâtres au niveau de l’épaule ? Il a tout simplement un bébé…

Qu’appelle-t-on la régurgitation du nouveau-né ?

Certains bébés recrachent une petite quantité de lait pendant la tétée, ou juste après. Ce phénomène de régurgitation est courant, touchant 40% des nourrissons. Ce trouble apparaît parfois dès les premiers repas et peut durer jusqu’à l’âge de la marche.

C’est un trouble sans gravité qui peut cependant avoir des conséquences pénibles au long terme.

Symptômes et causes de la régurgitation du nouveau-né

Il ne faut pas confondre régurgitation, RGO et vomissement.

D’une part, le retour alimentaire est sans effort, contrairement au vomissement.
D’autre part, le liquide rejeté est de petite quantité : 5 à 10 ml. L’enfant ne recrache pas la majorité de son repas. De plus, ce liquide est blanchâtre, composé de lait et de salive, il n’est ni jaunâtre ni verdâtre.

Ce phénomène est inconfortable pour votre enfant qui peut parfois crier ou pleurer durant la tétée. Mais, pas d’inquiétude, bébé ne perd pas l’appétit, prend du poids et semble heureux le reste du temps.

La régurgitation est liée à une immaturité du sphincter situé entre l’œsophage et l’estomac. Le sphincter immature présente un tonus trop faible et ne remplit pas sa fonction de clapet. Le contenu de l’estomac remonte alors vers l’œsophage et la bouche.

Lorsque le sphincter n’est pas assez tonique, certains facteurs tendent à aggraver la régurgitation. C’est le cas par exemple d’une succion trop rapide ou de tensions avoisinant l’estomac et l’empêchant de s’élargir sans contrainte lors des tétées.

Pourquoi faire appel à un ostéopathe en cas de régurgitation du nouveau-né ?

L’intervention ostéopathique est judicieuse car elle peut agir sur les facteurs qui aggravent le retour. Pour les nourrissons âgés de moins de 6 mois, l’ostéopathe intervient avec un accord médical de non contre-indication à la pratique ostéopathique.

► Consulter un Ostéopathe Oostéo ◄

Régurgitation du nouveau-né : quel traitement ostéopathique ?

Lors du développement du fœtus ou lors de la naissance, certaines positions peuvent engendrer des tensions corporelles. Les structures contraintes ne sont pas libres alors de fonctionner de façon optimale. Par un examen manuel très doux, l’ostéopathe analyse les déséquilibres, et intervient par des manipulations appropriées.

Par exemple, certaines tensions au niveau de la cage thoracique engendrées par la naissance peuvent venir comprimer l’estomac et aggraver les régurgitations en conséquence. L’intervention ostéopathique redonne toute la mobilité à la cage thoracique et les régurgitations ne sont plus aggravées.

Régurgitation du nouveau-né : les conseils de l’ostéopathe

Pour accompagner les bienfaits du traitement ostéopathique et minimiser les régurgitations :

  • Après le repas, gardez votre enfant en position verticale : en porte-bébé idéalement ou dans son cosy un peu incliné (sans coussin).
  • Adaptez les quantités de lait aux besoins de votre enfant afin de ne pas surcharger son estomac. Vous pouvez augmenter le nombre de repas si votre enfant mange en plus petite quantité à chaque tétée.
  • Essayez de distinguer l’envie de succion de la faim en proposant votre doigt ou une tétine avant de le nourrir.
  • Fractionnez les repas de votre enfant : prenez le temps de lui proposer des pauses pour qu’il puisse faire des rots durant le repas. Cela évite la présence de l’air dans son estomac qui augmente le volume contenu.
  • Le rot à la fin du repas soulage également votre enfant.
  • Si l’enfant est nourri au biberon, réglez si possible le débit de la tétine ou inclinez le biberon afin que le jet ne soit pas trop important. Si l’enfant est nourri au sein, le jet peut parfois être trop vif, vous pouvez alterner allaitement et biberon de lait maternel. Si du lait sort de la bouche de votre enfant pendant la tétée, le débit est peut être trop important pour lui.
  • Lorsque le bébé est nourri au biberon, veillez à ce qu’il y ait du lait dans la tétine et non pas de l’air.
  • Installez confortablement votre bébé lors de la tétée, sans lui comprimer le ventre.
  • Le tabagisme passif est à éviter pour de nombreuses raisons, et notamment en cas de régurgitations puisqu’il favorise le relâchement du sphincter.

L’équipe d’Oostéo remercie Claire Allimant, ostéopathe D.O. diplômée, pour cet article. Pour une consultation, n’hésitez pas à contacter Claire Allimant – 40 Rue de la Voûte, 75012 Paris – au 06.43.00.95.08

► Consulter un Ostéopathe Oostéo ◄

Autres publications à découvrir...