L’apport de l’ostéopathie en cas d’acouphènes

acouphène, ostéopatheL’acouphène est une sensation auditive anormale de bourdonnement ou de sifflement qui n’a pas son origine dans un son extérieur. 10% de la population française en serait atteinte.

Causes et symptômes des acouphènes

Les acouphènes d’une durée de quelques minutes sont assez courants. Ils peuvent s’installer de façon permanente sur une durée de plusieurs semaines ou mois, devenant alors extrêmement gênants. Ils surviennent parfois de façon plus intense à un moment particulier de la journée, par exemple le matin, le soir, ou encore la nuit. Ils sont localisés dans une oreille, ou les 2, ou bien dans la tête.

L’acouphène n’est pas une maladie, c’est un symptôme. L’oreille est en dysfonction et le message auditif qui parvient au cerveau est erroné. Le cerveau remplace alors cette anomalie par un signal : le bruit.
Les causes d’atteinte de l’oreille sont nombreuses : atteinte de l’audition, traumatisme, tumeur ; maladies (Menière ou otospongiose) ; bouchon d’oreille, spasme musculaire, effets secondaires de médicaments, troubles de la mâchoire…
Certaines circonstances déclenchent l’apparition des acouphènes : avion, bruits trop importants, stress.

Pourquoi consulter un ostéopathe en cas d’acouphènes

Il est fondamental de consulter un médecin ORL pour passer des tests auditifs et déterminer la cause de l’acouphène. Il existe de nombreuses causes d’acouphènes et tout autant de traitements. Plus le symptôme est pris en charge tôt, plus le traitement est efficace.
Dans la plupart des cas, une approche pluridisciplinaire est judicieuse. Le traitement ostéopathique permet de soulager les tensions liées au stress qu’engendre l’acouphène. Et dans certains cas, le traitement ostéopathique soulage l’acouphène en agissant sur la cause de ce dernier.

► Consulter un Ostéopathe Oostéo ◄

Traitement ostéopathique

Le premier travail de l’ostéopathe est de déterminer quels facteurs mécaniques peuvent être à l’origine de l’acouphène, et sur lesquels il peut agir. Chaque cas est unique et le soulagement ostéopathique passe par différents chemins. Parfois une détente musculaire des muscles cervicaux est efficace, d’autre fois un travail au niveau de la mâchoire ou de la posture du corps est salutaire. Souvent un travail de la mobilité des os du crâne est bénéfique, notamment de l’os du temporal qui contient l’oreille interne.

Prévention des acouphènes

Une baisse de la faculté auditive est très souvent en lien avec la présence d’acouphène. Il convient donc de protéger son oreille : tout bruit au-delà de 80dB (c’est à dire l’intensité sonore d’un sèche-cheveux en marche) est traumatisant pour l’oreille, dont les cellules ne se réparent pas. Dans la mesure du possible, diminuez l’intensité des sons dans votre vie quotidienne, ou protégez vos oreilles à l’aide de filtres fréquentiels ou de boule-quiès. Pensez à reposer votre oreille de temps en temps : 20 minutes de repos auditif pour une heure d’écoute.
De plus, la détente corporelle est toujours utile : apprenez à reconnaître, écouter et soulager les tensions qui s’installent dans votre corps au quotidien. Votre ostéopathe peut vous aider à prendre conscience de ces tensions et de leur impact éventuel sur la sphère de l’oreille.

Conseils de votre ostéopathe en cas d’acouphènes

Si des acouphènes s’installent, prenez-les en charge le plus rapidement possible afin de trouver le traitement qui vous convient et qui fonctionne chez vous. En parallèle des traitements médicamenteux et des appareillages spécifiques pour contrer les acouphènes, il existe de nombreuses thérapies : ostéopathie, kinésithérapie, acupuncture…
Bien sûr, il est important de continuer à protéger son oreille contre les bruits forts. Lorsque l’acouphène est très présent, si vous n’avez pas de prothèse spécifique pour masquer l’acouphène, vous pouvez avoir recours aux techniques de masking en vous concentrant sur un autre bruit : radio basse, chat qui ronronne, …

Les acouphènes étant source de stress et de fatigue intellectuelle, il est très important d’agir à ce niveau grâce à la sophrologie ou l’hypnose, ou encore grâce à des thérapies cognitive et comportementale. Souvent, une psychothérapie est utile, notamment en regard de l’entourage qui n’est pas toujours à même de comprendre ou d’imaginer la souffrance intérieure provoquée par les acouphènes.
Vous pouvez vous rapprocher d’associations, comme France Acouphène.

 

L’équipe d’Oostéo remercie Claire Allimant, ostéopathe D.O. diplômée, pour cet article. Pour une consultation, n’hésitez pas à contacter Claire Allimant – 40 Rue de la Voûte, 75012 Paris – au 06.43.00.95.08

► Consulter un Ostéopathe Oostéo ◄

Autres publications à découvrir...