Les bienfaits de l’ostéopathie face aux hémorroïdes

hemorroides, hémorroïdes, osteopatheLes hémorroïdes : qu’est-ce que c’est ?

Les hémorroïdes sont des veines de la muqueuse de l’anus et du rectum qui présentent parfois une dilatation anormale. On parle alors de « crise hémorroïdaire » ou « hémorroïdes » dans le langage courant.

Causes et symptômes des hémorroïdes

Ces veines subissent une dilatation normale à certains moments, lors de la défécation par exemple, mais elles sont dilatées de façon permanente lorsque l’on souffre d’hémorroïdes. Cette dilatation constante est gênante et douloureuse. Elle dure plus ou moins longtemps et devient parfois chronique.
L’installation anormale de la dilatation peut être due à un trouble de la circulation veineuse. Les veines hémorroïdaires représentent la jonction entre 2 systèmes veineux du corps et si l’un des deux dysfonctionne, cela peut impacter ces veines.
Ces troubles peuvent aussi apparaître lorsque le plancher du bassin, le périnée, est trop faible. Cela peut faire suite à des pressions trop importantes effectuées sur le rectum et l’anus : en cas de constipation ou de poussée en selle trop forte par exemple. La grossesse et l’accouchement peuvent aussi déclencher une crise hémorroïdaire. Certaines postures et certains sports sont également facteurs de risque : en soulevant régulièrement des poids lourds ou en maintenant une position accroupie trop longue.

L’atteinte hémorroïdaire peut être interne ou externe, selon qu’elle concerne les veines situées au-dessus ou en dessous du sphincter anal. Les douleurs sont plus ou moins intenses, situées dans la région anale et périanale. Elles peuvent s’accompagner de saignements rouge vif lors des selles.

► Consulter un Ostéopathe Oostéo ◄

Pourquoi aller voir un ostéopathe en cas d’hémorroïdes

Si vous pensez souffrir d’hémorroïdes, consultez un médecin afin de poser le diagnostic. Un traitement est proposé en fonction de la localisation des hémorroïdes, de leur degré d’évolution et de leur cause propre.
En plus du traitement médical, vous pouvez consulter un ostéopathe. Un travail sur la posture et la mobilité corporelle peut s’avérer bénéfique pour soulager les crises et diminuer les récidives. Il est également judicieux de consulter un kinésithérapeute spécialisé en urologie.

Quel traitement ostéopathique pour les hémorroïdes

D’une part, une analyse ostéopathique de la posture peut être bénéfique pour lever les pressions éventuelles que subissent éventuellement le bassin et ses viscères. Ces pressions peuvent être responsables d’une faiblesse du périnée, entraînant l’apparition d’hémorroïdes.
D’autre part, l’ostéopathie restaure la micro-circulation en travaillant notamment sur les articulations lombaires et sur le bassin, ainsi qu’au niveau viscéral. Cela diminue parfois le problème de constipation et améliore la circulation sanguine.
Il ne s’agit en aucun cas de travailler ces dilatations hémorroïdaires localement. On agit à distance en intervenant au niveau de l’équilibre corporel.

Prévention des hémorroïdes

Un régime alimentaire riche en fibres permet de diminuer la constipation, cause importante de survenue des hémorroïdes. Si vous souffrez de constipation, pensez aussi aux massages du colon qui peuvent permettre d’aller plus facilement à la selle.

Protégez votre périnée, plancher du bassin, au maximum : veillez à pratiquer correctement vos séances d’abdominaux ou sports d’efforts. Lorsque vous allez aux toilettes, il ne faut pas pousser mais relâcher pour ne pas abîmer le périnée et créer une pression au niveau de l’anus. Dans la mesure du possible, évitez de trop vous retenir lorsque vous voulez aller aux toilettes.
Il est idéal pour la physiologie des organes du bassin de placer ses pieds sur un petit marche-pied lorsque l’on est assis aux toilettes afin que les genoux soient plus hauts que le bassin.

Pensez à prendre soin de votre posture : un trouble de la posture induit parfois une ptose abdominale et les viscères pèsent sur le plancher pelvien.

Conseils pratiques en cas d’hémorroïdes

Si vous souffrez d’hémorroïdes, les conseils de prévention sont à privilégier le plus possible. Vous pouvez adapter davantage votre régime alimentaire en faisant attention aux repas trop riches ou trop épicés par exemple, ainsi qu’à la consommation excessive de tabac et d’alcool.
L’essentiel est de vous tourner vers le corps médical et thérapeutique afin de trouver une solution et un accompagnement adaptés au mal très fréquent dont vous souffrez. Un kinésithérapeute spécialisé en urologie et un ostéopathe spécialisé peuvent être extrêmement complémentaires de la prise en charge médicale.

 

L’équipe d’Oostéo remercie Claire Allimant, ostéopathe D.O. diplômée, pour cet article. Pour une consultation, n’hésitez pas à contacter Claire Allimant – 40 Rue de la Voûte, 75012 Paris – au 06.43.00.95.08

► Consulter un Ostéopathe Oostéo ◄

Autres publications à découvrir...