Les bienfaits de l’ostéopathie en cas de pubalgie

pubalgie, football, sportifLa pubalgie est un syndrome douloureux de la zone pubienne et inguinale.
Ce terme comprend plusieurs lésions, parfois isolées mais la plupart du temps associées : lésions des abdominaux, des adducteurs et des lésions articulaires de la symphyse pubienne.
Elle touche principalement les sportifs assidus et notamment les footballeurs, rugbymen, coureurs de fond et les haltérophiles. Notre égérie nationale du milieu footballistique Zinédine Zidane était d’ailleurs souvent victime de pubalgie.
Dans cet article, nous voyons comment votre ostéopathe peut intervenir en cas de pubalgie.

Quels sont les symptômes et les causes de la pubalgie ?

Elle se caractérise par une douleur dans l’aine et/ou à la face interne de la cuisse. La douleur se retrouve généralement sur la zone d’insertion sur l’os et/ou au niveau du tendon. Celle-ci s’installe généralement progressivement ; en premier lieu pendant ou juste après la pratique sportive puis si elle n’est pas prise en charge, elle pourra être présente également lors des gestes de la vie quotidienne.
Elle apparaît généralement suite à la répétition de gestes agressifs pour le carrefour pubien (notamment la frappe chez le footballeur) et d’un déséquilibre de la musculature entre les abdominaux et les adducteurs. Tout ceci entraîne de fortes tractions musculaires sur la symphyse pubienne qui n’est pas habituée à une telle sollicitation. Ces cisaillements répétitifs et cette sur sollicitation entraînent alors une inflammation des tendons (tendinites).

Une pubalgie peut également survenir chez les personnes présentant une anomalie morphologique comme une différence anatomique de longueur de jambes ou encore une malformation de l’articulation coxo fémorale. Le bassin et donc la symphyse pubienne sont amenés à compenser cette anomalie et cela peut dans certains cas entraîner une inflammation de l’os et donc une douleur du pubis.
La pubalgie peut se retrouver également chez la femme enceinte par ses changements de posture et par le fait que bébé puisse appuyer sur la symphyse pubienne.

► Consulter un Ostéopathe Oostéo ◄

Pourquoi faire appel à un ostéopathe ? Quel traitement ostéopathique ?

L’ostéopathe a tout d’abord un rôle curatif. Il va par un interrogatoire, un examen et une série de tests établir un diagnostic ostéopathique et travailler les zones qu’il juge responsables. L’ostéopathe travaillera sur les causes mécaniques de la pubalgie en investiguant notamment les lombaires, le bassin, les hanches et les membres inférieurs. Il sera également amené à travailler les régions sus pubiennes (cicatrices abdominales, travail viscéral de l’abdomen et du petit bassin, etc) et sous pubienne (plancher pelvien, etc.).

Il est important de consulter un ostéopathe également à titre préventif. En effet, cela permet de libérer les différents blocages, de redonner une bonne mobilité aux différentes structures avant que les douleurs n’apparaissent et ainsi continuer la pratique sportive dans de bonnes conditions. C’est entre autres pour cela que les sportifs de hauts niveaux sont suivis régulièrement en ostéopathie.
Comme pour tout motif de consultation, face au moindre doute, votre ostéopathe peut être amené à vous réorienter chez votre médecin généraliste afin d’effectuer des examens complémentaires élimant ou affirmant toute pathologie sous-jacente.

Quelle prévention de la pubalgie ?

La prévention de la pubalgie passe essentiellement par du travail musculaire (assouplissement et renforcement) ainsi que par la consultation régulière d’un ostéopathe et kinésithérapeute.

Les conseils de l’ostéopathe en cas de pubalgie

Le repos est essentiel en cas de tendinite. En effet, il est important afin d’éradiquer l’inflammation et de traiter les causes de la pubalgie. Si le repos n’est pas respecté, que les causes ne sont pas traitées et que la reprise sportive est trop précoce, la pubalgie ne pourra pas être soignée et aura tendance à s’aggraver. Mieux vaut arrêter le sport quelques semaines que de continuer, aggraver et aller jusqu’à la chirurgie ! Dans certains cas, nous pouvons recommander la prise d’anti inflammatoires non stéroïdiens afin de calmer la douleur et diminuer l’inflammation, puis le renforcement et étirements musculaires des abdominaux et adducteurs. Enfin, une bonne hydratation avant, pendant et après l’entrainement sont indispensables.

 

L’équipe Oostéo remercie Amandine Moreno, ostéopathe D.O. diplômée, pour cet article. Pour une consultation, n’hésitez pas à contacter Amandine Moreno – 77 allée des chênes – Cœur les pins, 06330 Roquefort-Les-Pins – au 06.20.07.23.70.

► Consulter un Ostéopathe Oostéo ◄

Autres publications à découvrir...