L’ostéopathie pour répondre à l’insomnie

insomnie, ostéopathie, ostéopatheL’insomnie est l’incapacité à trouver le sommeil. L’insomnie aiguë est plutôt courante et n’est pas pathologique. Elle devient chronique quand elle se répète 3 fois par semaine pendant 3 mois. On estime que 30% de la population française souffre de ce trouble du sommeil.

Causes et symptômes de l’insomnie

L’incapacité à trouver le sommeil peut survenir lors du coucher ou durant la nuit au cours de réveils nocturnes.
Dans bien des cas, c’est l’attente d’un événement qui maintient en éveil. Par exemple, l’envie de dormir trop intense nous empêche d’accéder à la détente propice à l’endormissement. De la même façon, le stress accumulé au cours de nos journées, biologiquement programmé pour nous maintenir éveillé, empêche de dormir la nuit. De plus, ce stress couramment présent dans nos vies est un stress psychologique dont il est difficile de se détacher. Parfois les systèmes d’éveil et de sommeil ne fonctionnent plus suite à un remaniement hormonal, comme lors de la ménopause. La douleur est également responsable d’insomnies.

Pourquoi aller voir un ostéopathe en cas d’insomnie ?

Si vous souffrez d’insomnie, il est utile d’en parler à votre médecin pour effectuer avec lui un bilan et écarter toute cause pathologique qui nécessiterait un traitement spécifique. En l’absence de maladie grave, le somnifère est parfois prescrit. Or c’est un remède qui doit rester en traitement aigu, et non en traitement de fond. L’intervention de l’ostéopathie pour retrouver le sommeil est alors judicieuse.

 

Quel traitement ostéopathique face à l’insomnie ?

Grâce à un examen ostéopathique minutieux, l’ostéopathe peut identifier différentes zones du corps en lien avec les troubles de sommeil. Un traitement adapté et non douloureux, visant à lever les différentes tensions ressenties, permet de restaurer l’homéostasie de l’organisme. Les troubles du sommeil sont souvent liés à des perturbations au niveau du système nerveux végétatif ou autonome. Pour intervenir à ce niveau, la pratique de l’ostéopathie crânienne est intéressante.

► Consulter un Ostéopathe Oostéo ◄

Prévention et Conseils

Il faut apprendre à connaître et respecter son rythme afin d’adapter son quotidien à sa nature profonde. Les conseils qui suivent ont pour but de traiter les insomnies présentes et d’éviter leur installation. L’insomnie d’endormissement se traite dès le matin. Il est judicieux de se lever tous les jours à la même heure et de stimuler ses sens : lumière, exercice physique, douche chaude, petit-déjeuner copieux.

Il est recommandé ensuite de passer une journée riche et dynamique : les activités physique et mentale favorisent le bon sommeil. Si l’on souffre d’insomnie, on peut se dire que quand on aura bien dormi, on passera une bonne journée. Mais il est important de savoir que l’inverse est vrai aussi : il faut passer une bonne journée pour bien dormir.Le soir, à l’inverse du matin, on favorise le calme : pas de produits excitants (café, thé, coca) et dîner léger. Après le dîner, on évite les écrans au maximum. Seul un écran à plus de 3 mètres émet des rayonnements moins perturbateurs pour le sommeil.

Une fois couché, privilégiez les stimulations mono-sensorielles, comme la lecture qui ne stimule que le sens de la vue et laisse les autres sens s’endormir tranquillement. Si une fois dans son lit, on a tendance à réfléchir à la journée qui vient de se dérouler ou à celle du lendemain, il est utile de délimiter un temps précis de sa soirée pour dresser son bilan et ne plus avoir à y penser par la suite.Lors des insomnies d’endormissement ou nocturnes, il faut se lever quelques instants pour ressentir à nouveau la fatigue et le besoin d’être allongé. Le lit doit être associé au sommeil.

Durant la journée, prendre un moment de sommeil ne dépassant pas 20 minutes est suffisant pour récupérer sans entamer son capital sommeil. Il est possible de pratiquer des micro-siestes de 30 secondes, comme la célèbre sieste de Salvador Dali : tenir une clé en s’endormant dont la chute nous réveillera.

Certaines thérapies peuvent être complémentaires à l’ostéopathie pour améliorer le sommeil :
– Luminothérapie
– Naturopathie
– Médecine chinoise
– Relaxation, méditation, etc. pour apprendre le lâcher prise.
– Certaines tisanes relaxantes
– En cas de prise prolongée de somnifères, les thérapies cognitivo- comportementales qui travaillent l’hygiène des rythmes, peuvent être utiles pour retrouver son sommeil naturel.

 

L’équipe d’Oostéo remercie Claire Allimant, ostéopathe D.O. diplômée, pour cet article. Vous pouvez consulter le site internet de Claire Allimant. Pour une consultation, n’hésitez pas à contacter Claire Allimant – 40 Rue de la Voûte, 75012 Paris – au 06.43.00.95.08

► Consulter un Ostéopathe Oostéo ◄

Autres publications à découvrir...