Comment choisir son oreiller ? Notre guide en 6 étapes

mon oreiller et moiÇa y est, vous souhaitez vous lancer et trouver le meilleur oreiller qui existe sur le marché, celui qui répondra à tous vos maux et qui vous réconciliera avec le sommeil. Malheureusement, ce n’est pas si facile que ça ! La concurrence fait rage et les promesses sont nombreuses : mieux dormir, apaiser vos douleurs dorsales, vos douleurs cervicales, maximiser votre confort…
Vous ne savez plus où donner de la tête pour réussir à choisir ? Voici nos 6 étapes pour trouver l’oreiller qui vous correspond à 100 %. En bref, l’oreiller de vos nuits rêvées… Suivez le guide !

 

Etape n° 1 pour choisir son oreiller : Avez-vous des douleurs musculaires ?

Si vous êtes sujet à des problèmes de santé (torticolis, raideurs musculaires, torsions du cou, douleurs dorsales et douleurs aux cervicales), bien choisir l’oreiller qui accompagnera vos nuits est primordial mais peut s’avérer complexe.
Lorsque le problème est passager, il n’y a pas à s’alarmer. Mais si les douleurs sont récurrentes, cela peut vite faire naître des angoisses avant d’aller se coucher et gâcher vos nuits.

La première étape pour trouver un bon oreiller ergonomique est d’observer votre quotidien pour comprendre si ces douleurs naissent durant votre sommeil : à quelle fréquence éprouvez-vous ce type de douleurs ? Quelles parties du corps sont concernées ? Si vos douleurs apparaissent dès le matin, il se peut que votre oreiller ne vous convienne pas.
Pour voir une nette amélioration de sa santé et ne plus se réveiller avec ces douleurs, il est essentiel de changer ses habitudes. Dans le cas contraire, elles peuvent persister, voire même s’intensifier d’année en année.

Voici les deux impératifs à respecter pour qu’un oreiller prenne soin de votre santé :

  • L’oreiller doit maintenir votre nuque afin qu’elle soit dans le prolongement de votre colonne vertébrale ;
  • L’oreiller doit accueillir votre tête avec une souplesse qui correspond à vos habitudes de sommeil.

Si l’un des deux critères n’est pas respecté, il est temps de changer d’oreiller.

 

Etape n° 2 : comprendre mes habitudes de sommeil

A chaque position, son oreiller ! Lorsqu’on a des problèmes de sommeil et des douleurs, il est primordial de comprendre ses habitudes pour pouvoir agir efficacement.

 

  • Si vous dormez sur le ventre

Cette position est déconseillée car elle maintient le cou en rotation mais certaines personnes ne savent pas dormir autrement… si c’est votre cas, vous pouvez vous tourner vers des oreillers à mémoire de forme. L’oreiller devra présenter une fine épaisseur (environ 8 cm à l’endroit où repose la tête), et si possible proposer une encoche spéciale pour la tête.

 

  • Si vous dormez sur le dos ou sur le côté

Les personnes qui ont l’habitude de dormir sur le côté ou sur le dos pourront davantage se tourner vers des oreillers au soutien plus ferme, qui accueilleront avec efficacité leur tête et leur nuque.

 

  • Combien d’heures par nuit dormez-vous ?

Qui dit sommeil dit plaisir. Les oreillers ergonomiques doivent évidemment s’adapter à votre confort et vous aider à passer des nuits paisibles. Le ressenti est un critère important : si vous vous sentez parfaitement à l’aise, vous n’aurez a priori pas de douleurs.

La durée de votre sommeil influence elle aussi le choix d’un oreiller :

Si vous passez plus de 9 h par nuit à dormir, tournez-vous vers des modèles qui mettent le confort au premier plan. Recherchez la souplesse et l’adaptabilité des oreillers à mémoire de forme. Si vos nuits sont courtes, vous allez devoir privilégier un sommeil réparateur : les tissus céramiques peuvent être vos alliés !

 

► Consulter un Ostéopathe Oostéo ◄

 

Etape n° 3 : prendre en compte ma carrure pour choisir mon oreiller

On y pense peu mais c’est une information essentielle pour bien choisir son oreiller lorsqu’on a des problèmes de sommeil et des douleurs.

Les carrure fines (XS-S) choisiront des oreillers à accueil moelleux pour permettre à la colonne vertébrale d’être toujours alignée avec votre nuque.

Dans le même objectif, les carrures standard (M) devront se tourner quant à elles vers des niveaux de fermeté mi- ferme, et les carrures larges (L ou XL) se dirigeront vers des soutiens plus fermes.

 

Etape n° 4 : est-ce que j’ai des allergies ?

Les allergies au duvet ou aux plumes peuvent se manifester de plusieurs façons et sont un gros problème pour les personnes qui en souffrent : la qualité de leur sommeil s’en retrouve très affaiblie.

Il est alors nécessaire de se tourner vers des garnissages synthétiques. Mais attention, car qui dit synthétique dit parfois substances nocives ajoutées ! La solution ? Veiller à toujours choisir des oreillers certifiés OEKO-TEX. La certification OEKO-TEX assure une composition saine des tissus : elle interdit l’utilisation de métaux lourds et de colorants toxiques.
Même en dormant, il faut prendre soin de sa santé, non ?

 

Etape n° 5 : suis-je sujet aux sueurs nocturnes ?

Les sueurs nocturnes touchent environ 30 % des personnes qui ont entre 20 et 65 ans. Loin d’être un phénomène isolé, les sueurs nocturnes se manifestent par une transpiration soudaine et excessive.  Stress, dérèglement hormonal, troubles du sommeil peuvent être, entre autres, à l’origine de la transpiration la nuit.

Alors, pour bien choisir son oreiller lorsqu’on a des problèmes de sommeil, c’est un paramètre à prendre en compte ! La question à vous poser, c’est à quelle fréquence il vous arrive de transpirer la nuit ? Chaque nuit, plusieurs fois par mois, rarement, jamais ?
Si vous remarquez que cela arrive au moins une fois par semaine, vous devez vous tourner vers des oreillers qui facilitent la ventilation avec des fibres creuses, des tissus respirants et/ou des protections aérées.

 

Etape n° 6 : essayer l’oreiller plusieurs nuits

Lorsqu’on a des problèmes de sommeil et des douleurs, essayer un oreiller quelques minutes, juste avant de l’acheter, ce n’est pas suffisant. La solution est de se tourner vers des magasins qui proposent le service « satisfait ou remboursé ». De cette façon, vous aurez l’occasion d’essayer l’oreiller de votre choix paisiblement chez vous, et ce sur plusieurs nuits.

L’intérêt de cette démarche est de se rendre compte des réels bénéfices et des évolutions que génère l’oreiller sur votre sommeil. C’est en le testant sur plusieurs jours que vous pourrez savoir si oui ou non, c’est l’oreiller qui vous correspond à 100 %.

 

« Mon oreiller et moi » : À chacun son oreiller

L’oreiller est la chaussure de la tête : si l’on fait du 38, on ne va pas choisir du 35. Cela paraît logique, mais lorsqu’il s’agit d’oreiller, la plupart des magasins vous propose une solution unique, « adaptée au plus grand nombre. » En réalité, chacun est différent. Pour trouver le bon oreiller lorsque vous avez des douleurs ou des problèmes de sommeil, vous devez vous tourner vers des solutions adaptées. Certains acteurs du marché l’ont bien compris :

« Mon Oreiller et Moi » est une boutique spécialisée dans la vente d’oreillers. Son objectif ? Que chacun trouve l’oreiller qui lui convienne. Pour cela, la boutique propose à ses clients 30 nuits d’essai. Avec la gamme santé composée d’oreillers orthopédiques, vous vous tournez vers des oreillers qui prennent véritablement soin de votre bien-être.

Alors pour découvrir l’oreiller qui vous correspond, faites le test en cliquant ici.

Si vous avez des questions, n’hésitez pas à contacter « Mon oreiller et moi ».

 

► Consulter un Ostéopathe Oostéo ◄

 

Autres publications à découvrir...