Quelle action de l’ostéopathe sur les tendinites du coude ?

tendinite coude ostéopatheUne tendinite correspond à l’inflammation d’un tendon ou de sa gaine, le tendon est la partie initiale ou terminale d’un muscle et il permet de le rattacher à l’os. 

Les signes cliniques d’une tendinite sont :

  • Une douleur à la palpation du tendon musculaire ainsi qu’à la contraction et à l’étirement du muscle. La douleur est donc favorisée par la sollicitation.
  • On peut également dans certains cas, observer les signes d’une inflammation : rougeur, chaleur et œdème en regard du tendon atteint.

Le diagnostic est aisé car il ne repose que sur la présence des signes cliniques et le traitement consiste la plupart du temps en une simple mise au repos du muscle. Cependant il arrive parfois que la tendinite devienne chronique, il est intéressant de consulter un ostéopathe pour chercher et corriger les dysfonctionnements à l’origine de cette inflammation.

 

Quels sont les 4 types de tendinite du coude ?

  • L’épicondylite ou « tennis elbow »

C’est la tendinite la plus fréquente au niveau du coude. L’appellation scientifique du tennis elbow, « épicondylite latérale », désigne une inflammation qui survient au voisinage d’une petite saillie osseuse de l’os du bras (humérus), juste au-dessus de l’articulation du coude sur la face externe du bras. Il arrive toutefois que d’autres régions de l’avant-bras et du coude soient douloureuses. Ce sont principalement les tendons lésés situés à proximité du coude qui sont responsables de la douleur associée à l’épicondylite.

Les muscles rattachés à la face externe du coude (muscles extenseurs) sont chargés de : 

Redresser les doigts, plier le poignet vers le haut, faire tourner l’avant-bras, pour que la main se présente en position de supination (paumes vers le haut). C’est donc une tendinite qu’on retrouve chez les joueurs de tennis et autres sports de raquette mais également chez les gens qui pratiquent des sports de combats, dans le travail à la chaîne nécessitant de réaliser plusieurs fois le même mouvement.

 

  • L’épitrochléite ou « golf elbow »

C’est le même principe mais la localisation est cette fois ci face sur la saillie osseuse de l’humérus face interne du coude. Les muscles rattachés à la face interne du coude (muscles fléchisseurs) sont chargés de : plier les doigts, plier le poignet vers le bas, faire tourner l’avant-bras, pour que la main se présente en position de pronation (paumes en dessous).

 

  • La tendinite du biceps

L’inflammation du tendon du muscle fléchisseur du coude, le plus souvent l’atteinte a lieu au niveau de la longue portion du muscle, qui coulisse dans une gouttière creusée dans l’humérus, en regard de l’épaule mais il peut arriver que les douleurs soient ressenties également au niveau du coude. Elle est le plus souvent due à un port répété de charges lourdes

 

  • La tendinite du triceps

Le triceps est le muscle extenseur du coude, la douleur est donc ressentie en arrière du coude, elle est majorée lors des mouvements d’extension.

 

► Consulter un Ostéopathe Oostéo ◄

 

L’action de l’ostéopathie sur les tendinites du coude : 

  • Un traitement curatif

En phase inflammatoire, l’ostéopathe aura avant tout pour but de diminuer votre douleur, il va chercher et corriger les blocages en regard du coude qui vont entretenir le mécanisme inflammatoire. Il va également chercher à drainer l’œdème locorégional au niveau du tendon pour accélérer la guérison et si nécessaire il vous immobilisera l’articulation en la strippant.

Il vous donnera également des conseils personnalisés afin de pouvoir travailler vous-même à la guérison : l’application de froid en regard du tendon, le massage du tendon, des étirements et autres mobilisations douces afin d’éviter la raideur articulaire et de la rééducation une fois que la douleur aura disparue. 

 

  • Un traitement préventif

Lors d’une contraction musculaire, le muscle va consommer de l’énergie (nutriments, oxygène) apportés par le système artériel et relâcher des déchets métaboliques (principalement l’acide lactique) drainés par les systèmes veineux et lymphatique.

Il est donc impératif que la circulation sanguine soit optimale afin que le fonctionnement du muscle ne soit pas altéré et qu’il y ait une accumulation de déchets au niveau du tendon qui vont favoriser l’apparition de pathologies inflammatoires. 

Toute perte de mobilité (articulation, muscle, aponévrose, fascia) au niveau de la main, du poignet, du coude, du complexe de l’épaule (épaule, omoplate, clavicule) ou des cervicales aura des répercussions sur la tension des muscles du coude (et donc sur leur tendon) ainsi que sur les échanges vasculaires au niveau du membre supérieur.

L’ostéopathie est une médecine naturelle qui prend en compte la globalité du patient et qui va rechercher les dysfonctions de mobilité à l’origine d’une altération de la fonction. Votre ostéopathe va donc vérifier et traiter toutes les structures, qu’elles soient douloureuses ou non, pouvant favoriser ou entretenir la tendinite du coude.

Il analysera également votre terrain : postures au travail, mouvements répétés, pratique sportive et vous donnera des conseils adaptés à votre situation personnelle : étirements spécifiques, rééducation, ergonomie au travail, etc…

 

L’équipe d’Oostéo remercie Mehdi Mameri, ostéopathe D.O. diplômé, pour cet article. Vous pouvez prendre rendez-vous au cabinet de Mehdi Mameri, ostéopathe au 11 Rue Pouchet, 75017 Paris, ou l’appeler au 06 79 62 68 84.

 

► Consulter un Ostéopathe Oostéo ◄

 

Autres publications à découvrir...