Publications : Ostéopathie générale

La prévention des chutes chez les personnes âgées par l’ostéopathie

Osteopathie et vieillesse

« En collaboration avec les autres intervenants de la santé, l’ostéopathe est dans une posture privilégiée non seulement pour intervenir sur les différents systèmes physiologiques associés au maintien de l’équilibre mais aussi pour conseiller, guider et sensibiliser les aînés concernant les causes des chutes. Il peut ainsi jouer un rôle clé dans la prévention des chutes chez les aînés, et donc contribuer à une meilleure qualité de vie chez cette population croissante. » Source : l’article du réseau Qualita

Quand l’ostéopathie peut-elle traiter une sciatique ?

Osteopathie et mal de dos

« Le patient doit donc être orienté vers les urgences pour une prise en charge médicamenteuse (orale ou par infiltration), éventuellement chirurgicale, qui permettra d’atténuer rapidement la douleur et de retrouver le plus vite possible la fonctionnalité du nerf. Ces cas sont fort heureusement rarissimes, et le plus souvent, les mobilisations et manipulations lombaires effectuées par l’ostéopathe biomécanicien viendront à bout d’une sciatique. » Source : l’article d’Ostéobio

L’avantage du traitement ostéopathique de l’otite

Osteopathie otite du nourrisson

« En ostéopathie, nous traitons le corps globalement en évaluant, par exemple, le bassin, la colonne vertébrale, le crâne et les viscères. Plus spécifiquement, lors des traitements des enfants qui souffrent d’otites, les sutures crâniennes occipito-mastoïdiennes, sphéno-pétreuses et pétro-basilaires deviennent des zones clés pour le traitement ostéopathique de ce problème. » Source : le blog du réseau Qualita

Périostite Tibiale : comment la traiter ?

  « Certaines déformations de la jambe ou du pied peuvent favoriser l’apparition de cette pathologie dont le déclencheur principal reste la pratique intensive ou chaotique d’activités sportives. Les douleurs proportionnelles à l’intensité de l’entraînement cèdent généralement au repos. Toutefois si la PT n’est pas traitée dès son apparition, celles-ci peuvent évoluer vers la chronicité et compromettre définitivement la pratique d’une activité sportive. » Source : Café de l’ostéopathie

« Précédents articles Articles suivants »