Ostéopathe - Sainte-Croix-Volvestre - Laurence Rilba

Depuis son invention vers 1870 par le docteur Andrew Taylor Still, la thérapie ostéopathique fait l'objet d'une popularité qui augmente sans cesse.

 

Mais ce n'est qu'à partir de 1950 qu'elle entame son développement dans notre pays. Depuis, sa diffusion s'accroit tous les ans.

 

L'encadrement réglementaire dans notre pays de l'ostéopathie est décrit par un texte législatif du 4 mars 2002.

 

Seul un praticien ayant passé avec succès un diplôme délivré par un organisme ayant l'agrément du Ministère de la Santé peut exercer la profession d'ostéopathe.

 

C'est dans le fait d'appréhender le corps humain comme un tout que réside l'originalité de l'ostéopathie. Elle diagnostique les maux en respectant la relation entre le corps du patient et son psychisme. Comme disaient les romains : Mens sana in corpore sano !

 

Une consultation chez l'ostéopathe dure entre une demi-heure et une heure.

 

L'ostéopathie est ce que l'on appelle une thérapie non intrusive. Elle a recours à des techniques de palpation et de toucher. Elle est manuelle. Ses techniques sont indolores et adaptées pour chaque pathologie. Le praticien n'achèvera pas une séance sans donner une explication sur ce qu'il a mis en oeuvre pendant celle-ci.

 

Le but de la séance pour l'ostéopathe est de libérer les zones du corps les plus bloquées chez le patient, afin que l'organisme puisse ensuite, de lui-même, retourner à son état d'équilibre. C'est pour cela qu'il faut parfois un petit peu de temps après une séance pour qu'une douleur disparaisse complètement ! Sur des séances de bilan, sans problématique douloureuse, on vient travailler sur des zones bloquées qui ne sont pas encore symptomatiques, avant que d'autres blocages ne viennent potentiellement créer une douleur.

 

D'une certaine façon, la séance se poursuivra pour le patient en mettant en pratique les conseils que le praticien lui fournira : de la gymnastique légère, des étirements, au besoin des recommandations touchant le sport. Les personnes en situation de surpoids pourront aussi demander des recommandations d'ordre diététique.

 

Pensez à aller voir l'ostéopathe une à deux fois par an. Un travail de précaution avant même que la douleur n'apparaisse contribuera à vous maintenir en bonne santé.