L’ostéopathe favorise le sommeil de votre bébé

sommeil bebe osteopathie nourrisson

Les troubles du sommeil chez le nourrisson

Le sommeil est vital pour le corps humain. Lorsque nous dormons, notre conscience est suspendue et certaines fonctions ralentissent, notre corps se régénère.

Adulte, nous alternons éveil et sommeil sur une période qui dure 24 heures : nous vivons sur un rythme circadien. Le nouveau-né alterne ces mêmes états mais sur une période qui dure 5 à 6 heures. A tout âge, le sommeil est constitué d’un enchaînement de cycles.

Durant les 6 premiers mois de sa vie, le nourrisson quitte progressivement son rythme pour arriver au rythme circadien. Ceci se fait naturellement, à la vitesse du bébé. A ces âges donc, les éveils nocturnes correspondent à des phases de réel éveil où l’enfant a besoin d’être nourri etc. L’enjeu est de respecter ce rythme tout en encourageant la transition qui s’effectue.

Entre 6 mois et 2 ans, le rythme jour/nuit devient de plus en plus établi. Le bébé dort toujours beaucoup mais fait des siestes la journée et commence à faire des nuits complètes.

Les difficultés d’endormissement sont liées principalement au fait que le bébé prend conscience de son entourage et teste ses limites.
Les éveils nocturnes sont dues au fait que l’enfant n’est pas capable de faire sa transition automatique entre les cycles de sommeil et se réveille pour passer d’un cycle à un autre. A cet âge, 40 à 60% des enfants se réveillent une fois par nuit ; 20% se réveillent plusieurs fois. Normalement il reste calme et se rendort tout seul, mais pas toujours.

Pourquoi faire appel à un ostéopathe ?

Les troubles du sommeil étant courants chez les bébés, on se fie aux repères de la prise de poids et du développement cognitif normal pour s’assurer que l’enfant ne souffre pas outre mesure.

Après une visite pédiatrique, il est judicieux de consulter en ostéopathie. En effet l’ostéopathe apporte une solution supplémentaire par son traitement et les conseils qu’il ajoute. De plus, les troubles du sommeil chez les bébés sont très souvent liés à d’autres troubles qui pourront être traités en ostéopathie : régurgitations, colique, etc.

► Consulter un Ostéopathe Oostéo ◄

Quel traitement ostéopathique ?

Durant le sommeil le corps se régénère et chez le bébé, il grandit. Les structures du corps doivent donc être libres. Si ce n’est pas le cas, les tensions peuvent se faire ressentir la nuit et gêner l’enfant lorsqu’il se réveille entre 2 cycles.
Chaque cas est unique et l’ostéopathe, grâce à un examen manuel très doux, analyse les déséquilibres présents chez votre bébé. L’intervention se fait par des manipulations appropriées.

Les conseils de l’ostéopathe

Avant 6 mois – pour aider le bébé à faire ses nuits :

Il faut aider le nourrisson à installer et synchroniser son horloge circadienne. Il s’agit d’indiquer au bébé qu’il y a un rythme d’alternance jour/nuit de 24 heures :

  • Lorsqu’il dort la journée, laissez une veilleuse ou une faible lumière filtrer ; la nuit, n’allumez pas toutes les lumières, notamment lors des tétés nocturnes.
  • Établissez une régularité dans les horaires de ses levers, repas, promenades, départ à la crèche etc. Ils constituent des points de repère.

Après 6 mois – pour aider le bébé à se rendormir lors des éveils nocturnes :

  • Ces éveils n’étant pas anormaux, il est idéal de respecter ces moments sans intervenir. L’enfant apprend à se rendormir seul.
  • Si l’enfant pleure et si les crises perdurent, posez la main sur lui en signe de réconfort, parlez-lui. Dans la mesure du possible, ne le sortez pas de son lit.
  • Normalement un enfant à partir de 6 mois n’a pas besoin de manger la nuit. Si toutefois ce rituel le calme, donnez lui le biberon en visant la diminution progressive des doses.
  • Vérifiez que la chambre de votre enfant est à une température confortable et que les sources lumineuses ou sonores sont minimes.

Après 6 mois – pour pallier les difficultés d’endormissement :

  • Préparez l’endormissement au calme, attention aux écrans.
  • Instaurez un rituel de coucher : veilleuse, berceuse, lecture…
  • Sortez de la chambre à reculons.
  • La technique de fading peut être utile.

Vous pouvez appliquer la règle 5/10/15 pour cadrer les pleurs du bébé. Allez le voir brièvement en augmentant progressivement le temps d’attente entre les appels.

L’équipe d’Oostéo remercie Claire Allimant, ostéopathe D.O. diplômée, pour cet article. Pour une consultation, n’hésitez pas à contacter Claire Allimant – 40 Rue de la Voûte, 75012 Paris – au 06.43.00.95.08

Autres plublications à découvrir...