Votre ostéopathe soigne la colique de votre nourrisson

ostéopathe colique nourrisson

Tous les jeunes parents redoutent les coliques de bébé. Il est en effet difficile de faire face à ces pleurs et à la douleur de son enfant. Il existe heureusement des solutions pour soulager les bébés de toutes ces douleurs digestives et calmer les pleurs excessifs. Votre ostéopathe peut vous apporter des solutions à la colique de votre nourrisson.

Les coliques du nourrisson, qu’est-ce que c’est ?

Chez un nourrisson, c’est-à-dire un bébé âgé de 28 jours à 2 ans, les coliques sont définies par l’existence de pleurs de plus de 3 heures, au moins 3 jours par semaine, pendant au moins 3 semaines. Durant ces pleurs, le bébé est agité et émet souvent de nombreux gaz.

Les coliques du nourrisson sont un trouble digestif bénin qui touche jusqu’à 40% des bébés. Les coliques surviennent le plus fréquemment entre 15 jours et 4 mois.

Nos ostéopathes vous expliquent quels sont les symptômes et les causes de la colique du nourrisson

Durant les crises de colique, votre bébé a le ventre gonflé et dur. Ses mains sont crispées et ses genoux sont souvent repliés vers son ventre. L’expression de son visage et ses pleurs expriment une détresse. Des gazs assez puissants peuvent se manifester.

Les crises sont typiquement concentrées après les repas et le soir. Elles surviennent de façon spontanée, sont imprévisibles, et peuvent durer longtemps.

En dehors des crises de colique, le nourrisson semble heureux, il dort bien et sa prise de poids est continue.

La cause des coliques peut être en lien avec de nombreux facteurs :

  • immaturité intestinale à l’origine d’un hyperpéristaltisme : une hyper activité au niveau du ventre ;
  • intolérance au lactose avec fermentation ;
  • allergie aux protéines de lait de vache ;
  • hyper investissement parental : certains bébés, dès leur plus jeune âge, expriment en miroir le stress ou les inquiétudes de leurs parents. Les pleurs sont leur façon de s’exprimer.

Pourquoi faire appel à un ostéopathe pour la colique ?

Le traitement médical pour les coliques est souvent insuffisant.

L’ostéopathie a fait ses preuves dans ce domaine et accélère le processus de réduction et d’élimination des symptômes liés aux coliques.
Pour les nourrissons âgés de moins de 6 mois, l’ostéopathe intervient avec un accord médical de non contre-indication à la pratique ostéopathique. Votre ostéopathe peut aussi agir sur d’autres maux que votre bébé peut ressentir. Nous vous recommandons notre article L’ostéopathie, une solution pour soulager les maux du nourrisson.

 

Consulter un Ostéopathe Agréé

 

Quel traitement ostéopathique en cas de coliques du nourrisson ?

Lors du développement du fœtus ou lors de la naissance, certaines positions peuvent engendrer des tensions corporelles. Les structures contraintes ne sont pas libres alors de fonctionner de façon optimale.

Par exemple, certaines tensions localisées dans les organes du système digestif aboutissent à un dysfonctionnement local qui engendre les coliques douloureuses. L’ostéopathie favorise alors le retour de l’équilibre au sein de ces organes en éliminant les tensions dans les membranes qui les entourent et les recouvrent, permettant une circulation sanguine locale optimale et une mobilité libre.

Autre exemple, le nerf qui alimente les organes du système digestif peut subir certaines tensions le long de son trajet, perturbant son fonctionnement optimal. En libérant ces tensions, l’ostéopathie aura un effet salvateur au niveau des symptômes du ventre.

Chaque cas de colique est un cas différent et le traitement ostéopathique, grâce à un examen manuel très doux, analyse les déséquilibres présents. L’intervention se fait par des manipulations appropriées et non contraignantes pour votre bébé.

Quelles préventions en cas de coliques du nourrisson ?

Si votre bébé est allaité, tachez d’éviter dans l’alimentation maternelle les aliments qui fermentent : choux, brocolis, salades, lentilles…

Vous souhaitez mettre toutes les chances de votre côté pour un allaitement réussi ? Lisez l’article dédié à l’ostéopathie et l’allaitement maternelle.

Les conseils de l’ostéopathe

Pour diminuer l’intensité et la fréquence des crises

Vous pouvez :

  • fractionner les repas en donnant au bébé de plus petites quantités et de façon plus fréquente ;
  • donner les repas au calme et dans une position confortable : la position verticale peut être intéressante pour certains bébés ;
  • dans certains cas, lorsque le bébé est nourri avec un lait artificiel, un changement de lait peut être judicieux : passer à un lait pauvre en lactose puis à un lait avec hydrolats de protéine de lait de vache, sur les conseils de votre pédiatre.

Pendant les crises

Plusieurs solutions existent :

  • des massages anti-colique : masser doucement tout le ventre en faisant des cercles dans le sens des aiguilles d’une montre ;
  • une bouillotte bébé : la chaleur sur le ventre de votre enfant peut diminuer ses douleurs : mains chaudes, bouillottes emmitouflées à poser sur le vêtement ;
  • une camomille bébé : certaines tisanes peuvent être recommandées par votre pédiatre, en fonction de l’âge de votre bébé ;
  • d’un point de vue général, écoutez-vous : faites vous confiance et suivez votre instinct de parent. Il est également important de vous entourer de praticiens en qui vous avez confiance et qui communiquent entre eux.

 

Consulter un Ostéopathe Agréé

 

L’équipe d’Oostéo remercie Claire Allimant, ostéopathe D.O. diplômée, pour cet article. Pour une consultation, n’hésitez pas à contacter Claire Allimant – 40 Rue de la Voûte, 75012 Paris – au 06.43.00.95.08

Autres publications à découvrir...