L’ostéopathie pour diminuer vos maux de tête

migraine osteopathie

Près d’une personne sur deux âgée de plus de 15 ans déclare être sujette à des maux de tête. Ceux-ci sont le plus souvent ponctuels et de courte durée mais ces maux s’accompagnent parfois d’une douleur gênante dans 60 % des cas voire, pour 16% des gens, incapacitante.
Pour ce mal, malheureusement bien connu de tous, il était temps pour nous de vous expliquer comment ça marche et en quoi l’ostéopathie peut vous aider !

 

Maux de tête : Kesako ?

Définition du maux de tête : 

Également appelé céphalée, le mal de tête correspond à toute plainte douloureuse centrée sur la région crânienne.

 

Explication des différents types : 

Il existe différentes sortes de maux de tête. En effet, selon ces principaux signes on distingue :

 

  • la céphalée de tension : peu intense et survient plutôt en fin de journée. Elle est souvent liée au stress, à la fatigue, à une tension psychologique. Elle est la cause la plus fréquente des maux de tête prolongés. Ses principaux symptômes ont les caractéristiques suivantes :
  • douleur continue, modérée et diffuse : elle est ressentie comme un resserrement au niveau du crâne, sensation d’étau
  • elle s’aggrave en période de stress et une amélioration est observée en période de détente
  • difficultés de concentration
  • elle est associée à une anxiété et à une contracture des muscles du cou
  • la migraine : pour savoir si vous êtes confronté à une migraine, vous devez avoir eu au moins cinq crises et au cours de chaque crise, avoir présenté au moins deux de ces symptômes :
  • une douleur localisée d’un côté de la tête
  • une douleur lancinante ou pulsatile (battante)
  • une douleur modérée ou sévère
  • une douleur accentuée par l’effort ou par les activités habituelles

 Et au moins un des symptômes suivants :

  • des nausées
  • des vomissements
  • une intolérance à la lumière (photophobie) ou au bruit (phonophobie)

 

  • la névralgie d’arnold : c’est une atteinte d’un nerf périphérique (branche postérieure de la deuxième racine cervicale) situé à la base du crâne. La douleur est assez forte, elle peut survenir à la suite d’un traumatisme, ou de manière spontanée. Elle irradie souvent de la charnière cervico-occipitale jusqu’au front. Elle peut être déclenchée par contact (pression du doigt) et une hypersensibilité du cuir chevelu peut survenir.

 

  • la maladie de Horton :  elle correspond à une inflammation des vaisseaux temporaux. Elle survient le plus souvent chez les femmes après 50 ans. Les douleurs se prolongent pendant plusieurs semaines et peuvent disparaîtres de longs mois, voire des années avant de réapparaître. On retrouve une palpation douloureuse et dure des tempes, des douleurs à la mâchoire au front et parfois même une cécité monoculaire.

 

  • l’algie vasculaire : très intense, elle survient en série ou par salves. Elle touche beaucoup plus souvent les hommes et provoque une douleur intense strictement latéralisée, lancinante derrière un oeil. Les autres manifestations associées : rougeurs ou larmoiements de l’oeil et nez bouché.

 

Beaucoup plus rarement les maux de tête peuvent être dus à une sinusite, une hypertension mal contrôlée, un accident vasculaire cérébral (AVC), une hémorragie méningée, une méningite, un glaucome aigu ect… Alors n’hésitez pas à consulter votre médecin si les maux de tête s’accompagne de fièvre, vertige, engourdissement, paralysie ou autre signes.

 

► Consulter un Ostéopathe Oostéo ◄

 

Ostéopathie et migraine, quel rapport?

 

Causes des maux de tête :

Ce qui est important en ostéopathie est de trouver la cause et donc l’origine de votre douleur. Les maux de têtes peuvent en avoir diverses. Le plus on décèle férquemment une origine vasculaire. Le sang et le liquide céphalo-rachidien (LCR) ne peuvent pas bien circuler dans le crâne. En effet, une tension au niveau de la base du crâne peut créer un phénomène de rétention de sang et donc d’hypertension dans la boîte crânienne.

 

D’autres origines peuvent être mises en évidence. En effet, un nerf peut être comprimé et une articulation peut être bloquée (en cas de torticolis ou de traumatismes tels qu’un accident de la circulation, une chute sur le bassin, le dos ou la tête par exemple).

La cause peut aussi être émotionnelle. Un stress important et/ou accumulé ou des traumatismes émotionnels, appelé whiplash (annonce d’un décès par exemple), peuvent créer des pertes de mobilités au niveau de certains tissus du corps humain (fascia, dure mère ect…). Les céphalées de tension comme nous avons vu plus haut peuvent en résulter.

 

L’origine des maux de tête peut aussi être hormonale. En effet, beaucoup de femmes souffrent de migraine pendant leur règle (migraine dite “cataméniale”).

 

Beaucoup d’autres causes sont à noter également comme celles liées à l’alimentation avec une intolérance ou une carence en micronutriment.
Ou encore : une mauvaise posture, des troubles d’occlusion, le port d’un appareil dentaire etc…

 

Rôle de votre ostéopathe :

Votre ostéopathe a une connaissance approfondie de la physiologie, de l’anatomie et de la pathologie médicale. Il décèlera tout ce qui peut constituer une entrave à votre équilibre corporel.
Pour cela, il procédera à différentes techniques :

  • crânienne : notamment en rééquilibrant l’axe crânio-sacré
  • structurelle (hvba) : en travaillant sur les vertèbres qui peuvent être bloquées et qui peuvent empêcher la bonne vascularisation et innervation du crâne
  • myotensive : au niveau du cou et de la base du crâne essentiellement
  • viscéral : au niveau des organes du petit bassin (organes génito-urinaires), du foie, du diaphragme et du plexus par exemple

 

Il libérera ainsi toutes les restrictions de mobilité, redonnera de l’amplitude, régulera l’équilibre global du corps, afin que le sang puisse circuler correctement et diminuer l’irritation des nerfs situés à proximité.

 

De plus, il saura aussi vous réorienter si besoin car le traitement peut également être pluridisciplinaire avec l’intervention en parallèle d’un psychologue, notamment dans les céphalées liées à un stress ou choc émotionnel et/ou d’un ophtalmologue en cas de migraine ophtalmique.

 

Conclusion :

Les maux  de tête sont multiples et peuvent être bénins tout comme être particulièrement invalidants et retentir sur la vie quotidienne des personnes qui en sont atteintes.
Souvent beaucoup de médicaments sont pris alors qu’on peut les éviter ou les diminuer. L’avantage incontestable de l’approche ostéopathique est d’éviter les récidives ou, tout du moins, de les espacer considérablement. Il suffit généralement de deux ou trois séances alors n’attendez plus pour venir consulter ! 

 

► Consulter un Ostéopathe Oostéo ◄

 

L’équipe d’Oostéo remercie Mélanie Achache, ostéopathe D.O. diplômée de l’IDO, pour cet article sur l’ostéopathie lors de maux de tête.  Pour une consultation, n’hésitez pas à contacter Mélanie Achache – 3 rue Friant, Paris 14° (métro Alésia) – au 06.62.39.52.26. 

 

Autres plublications à découvrir...