Les troubles musculo-squelettiques post Covid 19

tms post covidLe congrès annuel de la Société Française de Rhumatologie s’est déroulé en décembre 2021 à Paris. Ce fut l’occasion pour le Dr Anne Molto, rhumatologue, de présenter une étude française portant sur la proportion de troubles musculo-squelettiques après une hospitalisation due au Sars-Cov-2. Qu’est-ce qu’un trouble musculo squelettique ? Quelle est la prévalence de ce trouble après une infection à la Covid 19 ?

Les troubles musculo-squelettiques

C’est une affection des tissus mous : muscles, tendons et nerfs. Les troubles musculo-squelettiques ou TMS, peuvent affecter de nombreuses parties différentes du corps dont le dos, le cou, les épaules et les extrémités (bras, jambes, pieds et mains). Ils sont caractérisés par l’apparition d’une douleur, d’une perte de mobilité ou de force. La répétition de mouvements sans possibilité de récupération est habituellement à l’origine de ces troubles. Ils peuvent être irréversibles et ainsi entraîner un handicap durable. La prise en charge précoce permet d’éviter une chronicité de cette maladie.
Durant la pandémie de la Covid 19, de nombreux patients ont développé des TMS dus au télétravail, et plus particulièrement à la posture en télétravail.

L’origine est, en effet, généralement professionnelle. Mais plusieurs facteurs de risques peuvent s’y ajouter.

Quelques cas de troubles musculo-squelettiques faisant suite à une infection virale ont notamment été rapportés dans la littérature.

Consulter un Ostéopathe Agréé

8,8 % de TMS après une hospitalisation due à la Covid 19

Dans l’étude présentée par le Dr Molto, les dossiers de patients admis dans 39 hôpitaux ont été analysés. Les mots-clés correspondants à des douleurs ostéo-articulaire (lombalgie, arthralgie, radiculalgie, etc.) étaient recherchés dans les comptes-rendus. Après exclusion des patients avec antécédents de TMS, 15 601 patients ayant obtenu un test PCR positif à la Covid et hospitalisés ont été retenus pour l’étude. Parmi ces patients, 8,8 % déclarent avoir souffert de trouble musculo-squelettique dans les 90 jours suivants leur test PCR.

Les symptômes les plus souvent rapportés sont : lombalgies, douleurs articulaires, douleurs radiculaires, épanchements articulaires ou arthrites.

Les caractéristiques de ces patientes sont également à prendre en considération. Il a été, en effet, constaté qu’ils étaient généralement plus âgés, plus fréquemment obèses, hypertendus et diabétiques.

Prévalence de l’arthrite

Si les lombalgies et arthralgies peuvent être justifiées par l’âge des patients, ceci ne justifie pas la prévalence de l’arthralgie dans cette étude. En effet, plus d’un quart des patients ayant développé des TMS après Covid, présentaient une arthrite. Le Dr Anne Molto, s’interroge sur l’éventualité d’une poussée de crise de goutte due à la prescription d’anti-diurétiques durant l’hospitalisation. Cette crise pourrait expliquer les cas d’arthrite.

Les recherches sur les Covid longs sont en cours, la prévalence des TMS dans cette pathologie reste encore à évaluer.

Il est d’usage de prescrire des séances de rééducation après une hospitalisation de longue durée, pour permettre aux patients de se remettre en forme. L’ostéopathie est également essentielle dans la prévention et dans la réduction de cette affection. Ne serait-il pas pertinent d’ajouter une prise en charge ostéopathique dans le suivi de ces patients ?

Sources

Consulter un Ostéopathe Agréé

Autres publications à découvrir...