Le microbiote intestinal


Qu’est ce que le microbiote ?

 

Plus les années avancent, plus le microbiote nous livre quelques uns de ses secrets.
Le corps humain abrite un écosystème complexe composé de trillions de microorganismes,
formant ce que l’on appelle le microbiote humain. Ces organismes microscopiques, tels que les bactéries, les virus, les champignons et autres microbes, résident dans différentes parties de notre corps, notamment l’intestin, la peau, la bouche et tous les organes reproducteurs. L’étude de cette vaste communauté microbienne, connue sous le nom de microbiome, suscite un intérêt croissant ces dernières années.

 

Les scientifiques commencent à dévoiler la relation complexe entre notre microbiote et notre santé, ouvrant de nouvelles perspectives de recherche médicale et d’interventions
thérapeutiques potentielles. Le microbiote est une composante essentielle de l’écosystème
de notre corps, et il joue un rôle crucial dans la santé et le bien-être humain.

 

Le microbiome humain est incroyablement diversifié, avec environ 100 billions de microorganismes, dépassant le nombre de nos propres cellules de dix fois. Bien que la majorité de notre microbiote réside dans notre tractus gastro-intestinal, d’autres niches,
comme la peau et la cavité buccale, hébergent également des communautés microbiennes
distinctes. La composition du microbiote varie considérablement d’un individu à l’autre et peut être influencée par des facteurs tels que la génétique, l’alimentation, l’environnement et le mode de vie.

 

Voici les points clés sur le microbiote :

– La diversité : il se compose de milliers d’espèces différentes de micro-organismes. Chaque individu a un microbiote unique, influencé par des facteurs tels que la génétique, l’environnement, l’alimentation et l’exposition aux microbes dès la naissance.
– Sa fonction : il remplit plusieurs fonctions essentielles dans le corps humain. Il aide à
digérer les aliments, à synthétiser certaines vitamines, à renforcer le système immunitaire en provoquant la prolifération de pathogènes, à protéger contre les infections, à maintenir l’équilibre acido-basique, et même à influencer le métabolisme et le comportement.

 

Petit aparté et quelques informations sur le microbiote intestinal en particulier :
Il est situé dans le gros intestin et est l’un des plus étudiés. Il est particulièrement important pour la digestion des fibres alimentaires, la fermentation de certains composés et la production de métabolites bénéfiques. Les déséquilibres dans le microbiote intestinal sont liés à de nombreuses maladies, notamment les troubles gastro-intestinaux, l’obésité, le diabète et des maladies auto-immunes.

Parmi les différentes communautés microbiennes présentes dans le corps humain, le
microbiote intestinal est apparu comme un acteur clé de la santé et des maladies. Cet écosystème complexe remplit de nombreuses fonctions, notamment la digestion, l’absorption des nutriments et la synthèse de vitamines et d’autres composés essentiels. De plus, le microbiote intestinal joue un rôle crucial dans l’entraînement et la modulation de notre système immunitaire, influençant notre métabolisme et même notre humeur et notre comportement.

 

– Interaction hôte-microbiote : Il existe une interaction complexe entre le corps humain
et son microbiote. L’hôte fournit de la nourriture et un environnement pour les microbes, tandis que les microbes fournissent des services essentiels à l’hôte. Des perturbations de cette interaction peuvent entraîner des problèmes de santé.
– Modulation du microbiote : Il est possible d’influencer la composition du microbiote
par le biais de l’alimentation, des probiotiques (des suppléments de micro-organismes bénéfiques), et d’autres interventions. La recherche sur la manipulation du microbiote pour améliorer la santé est en cours et prometteuse.
– Digestion et métabolisme : Les bactéries intestinales permettent de décomposer les
aliments non digérés par le système digestif, contribuant ainsi à l’absorption des nutriments essentiels. Elles synthétisent également certaines vitamines et acides gras.
– Protection immunitaire : Le microbiote intestinal aide à renforcer le système
immunitaire en provoquant la prolifération de bactéries pathogènes et en stimulant la
réponse immunitaire de l’organisme.
– Barrière physique : Les micro-organismes du microbiote occupent de l’espace et
consomment des ressources, ce qui limite la croissance des bactéries nuisibles.
– Équilibre hormonal et métabolique : Le microbiote peut influencer la régulation des
hormones et du métabolisme, ce qui a des effets sur la prise de poids, la régulation de la glycémie, et d’autres processus corporels.
– Soutien à la digestion des fibres : Certaines bactéries du microbiote sont capables de
digérer les fibres alimentaires que notre corps ne peut pas décomposer par lui-même.
– Influence sur le cerveau et le système nerveux : Il existe une communication
bi-directionnelle entre le microbiote et le cerveau, connue sous le nom d’axe intestin-cerveau, qui peut influencer l’humeur, le comportement et même la santé mentale. Des déséquilibres dans le microbiote, appelés dysbiose, peuvent avoir des conséquences néfastes sur la santé. Ils sont associés à diverses affections, notamment les troubles digestifs, les allergies, l’obésité, les maladies auto-immunes et même les troubles
neurologiques.

 

En résumé, le microbiote est un écosystème complexe de micro-organismes qui vit en
harmonie avec notre corps, influençant divers aspects de notre santé et de notre bien-être. La compréhension de son rôle et de son importance croissante dans la médecine et la
recherche biomédicale est un domaine en constante évolution. Les avancées dans les techniques de recherche, telles que le séquençage à haut débit et la métagénomique, ont permis aux scientifiques d’approfondir la relation entre le microbiote et la santé humaine.

 

Plusieurs études ont révélé des associations entre des altérations du microbiote intestinal et diverses maladies, notamment l’obésité, les maladies inflammatoires de l’intestin, le diabète et les troubles de la santé mentale. Par exemple, les personnes obèses présentent souvent une composition différente de microorganismes intestinaux par rapport aux personnes minces. Bien que les mécanismes exacts soient encore en cours d’exploration, les chercheurs supposent que certaines bactéries présentes dans l’intestin pourraient contribuer à la dysfonction métabolique et à la prise de poids. De même, dans les maladies inflammatoires de l’intestin, un déséquilibre du microbiote intestinal est soupçonné de contribuer à l’inflammation chronique du tractus digestif.

 

Votre ostéopathe pourra vous conseiller si vous souffrez de troubles digestifs, n’hésitez pas
à lui en parler. Il pourra également s’intéresser à la mobilité de l’ensemble de votre système viscéral et ré harmoniser les tensions si il y en a. Si vous souhaitez en savoir plus, n’hésitez pas à jeter un oeil à notre article l’ostéopathie au secours des troubles digestifs.

 

Ilona Leguin
Ostéopathe D.O.

Autres publications à découvrir...