Seul(e) ou à deux, les meilleures positions pour dormir la nuit passées en revue par votre ostéopathe

Osteopathie meilleure position pour dormir
Après une journée de travail exténuante ou juste après un bon film, retrouver son lit est, pour beaucoup, une source de plaisir incomparable. Seul ou à deux, il existe de multiples positions pour s’endormir, mais toutes sont plus ou moins critiquées par les professionnels de santé. Ces derniers savent pointer du doigt les conséquences néfastes pour le corps, et notamment celles sur la colonne vertébrale, souvent mise à rude épreuve pendant la nuit. Nous avons donc posé la question à Nicolas Rodet, ostéopathe D.O à Paris 2, qui a identifié pour vous les avantages et inconvénients des positions les plus prisées quand vient le moment de tomber dans les bras de Morphée.

Dormir sur le ventre

Si pour vous la position allongée sur le ventre procure un plaisir à part entière et vous rappelle vos années d’enfance, elle n’est pour le moins pas conseillée par notre ostéopathe, et peu confortable pour les sujets disposant d’un nez volumineux. On s’explique.
Dormir sur le ventre provoque une mise en rotation des cervicales, il s’avère d’ailleurs que les personnes préférant la position allongée sur le ventre pour dormir soient davantage sujettes aux douleurs cervicales que ceux qui dorment sur le dos ou sur le côté.
Nicolas nous explique un peu plus en détail le fonctionnement du corps humain en période nocturne et inactive – a priori, sinon les explications diffèrent légèrement. Quand on dort sur le ventre, la tête est tournée sur le côté, la colonne vertébrale subit par conséquent des contraintes. En outre, le dos se creuse et les vertèbres ne sont pas parfaitement alignées, mettant ainsi en tension la loge viscérale du cou et les muscles de la région cervicale, comme par exemple le SCOM, provoquant des difficultés respiratoires.

Astuce : De fait, si vous ne voulez sous aucun prétexte abandonner votre position allongée sur le ventre, Nicolas vous conseille d’utiliser un oreiller assez plat, et un matelas ferme.

Dormir sur le côté

C’est la position phare des amoureux ! Quoi de plus agréable que de s’endormir sur le côté, en cuillère, les cheveux de sa compagne dans le visage, des fourmis dans l’épaule et une érection non contrôlée ?
Bien entendu, ce genre de situation inconfortable ne dérange pas les célibataires, et ça tombe bien, puisque c’est celle que les spécialistes de santé recommandent le plus.
Nicolas, avec son œil averti, nous en apprend davantage.
La position allongée sur le côté, proche de la position fœtale, est celle qui soulage le plus le bas du dos, décontractant ainsi les muscles situés dans cette zone. Attention toutefois aux femmes enceintes, qui doivent impérativement privilégier le côté gauche, puisque sur le côté droit le bébé comprime le retour veineux. Il est important de veiller à ne pas dormir sur un matelas « en banane » complètement affaissé au milieu, sous peine de déambuler tel Quasimodo quand vous vous lèverez.

Astuce : Si vous avez l’habitude de dormir dans cette position, prenez garde de dormir sur un matelas épousant les formes du corps. Vous pouvez éventuellement plier une jambe et tendre l’autre pour soulager le bassin, ou encore mettre un coussin entre les 2 cuisses.

Dormir sur le dos

Contrairement aux idées reçues, la position allongée sur le dos n’est pas sans conséquences pour la santé. En effet, même si elle vous évite de garder la tête comprimée sur l’oreiller et de vous réveiller avec de vilaines rides qui feront même fuir votre chat, cette position n’est pas optimale pour les personnes sujettes aux ronflements et à l’apnée du sommeil. Notre ostéopathe D.O Nicolas, fort de ses enseignements, nous éclaire à nouveau.
En effet, sur un matelas trop dur les muscles seront comprimés ce qui entraînera des douleurs, et risque de transformer votre nuit en véritable calvaire.

Astuce : pour qu’elle soit idéale pour le corps, la position allongée doit être accompagnée d’un coussin placé sous vos genoux, car si une jambe est droite sur le matelas, cela provoquera des tensions sur les muscles fessiers latéraux et tirera sur vos hanches et votre bassin.

 

Consulter un Ostéopathe Agréé

 

Les positions alternatives pour dormir analysées par votre ostéopathe

La position du mi-chaud mi-froid

Une jambe sous la couette, l’autre dessus. Cette position est souvent adoptée en période pré et post-estivale, lorsque le climat change et que vous ne savez pas encore si vous pouvez troquer votre pyjama manches longues pour un débardeur + un short. Quoiqu’il arrive cette position est assez inconfortable et n’est pas faite pour soulager vos muscles, presque toujours en tension là où ils sont censés se détendre.

Astuce : montez votre chauffage et abandonnez votre couette, mais sachez qu’il est préférable de maintenir une température avoisinant les 19 degrés dans votre chambre afin d’éviter ce genre de déconvenues.

La position du type bourré

A mi-chemin entre la position de l’étoile de mer et celle du Lotus, le caractère « agréable » de la position dépendra très souvent de votre taux d’alcoolémie, et sachez qu’il n’existe toujours pas, sauf preuve du contraire, d’études prouvant les vertus de la consommation excessive d’alcool sur votre état de santé et sur la qualité de votre sommeil.

Astuce : Notre ostéopathe vous conseille donc de vous endormir en PLS en cas de consommation non maîtrisée d’alcool, et bien entendu d’être vigilant quant aux dérapages possibles.

 

Prochainement, nous aborderons les thématiques suivantes : ostéopathie et nourrissons, les conseils des ostéopathes pour venir à bout de votre mal de dos, les conséquences pour votre enfant de porter d’un sac-à-dos trop lourd, et bien d’autres…

 

Consulter un Ostéopathe Agréé

 

Oostéo vous recommande :

Olivier Izabelle – Ostéopathe à Aix-en-Provence

Kévin Geyer – Ostéopathe à Cannes

Autres publications à découvrir...